/ / Occupation du Théâtre d’Angoulême : les intermittents du spectacle de la Charente s’organisent

Occupation du Théâtre d’Angoulême : les intermittents du spectacle de la Charente s’organisent

Alors que le mouvement prend de plus en plus d’ampleur dans le pays, les intermittents du spectacle de la Charente s’organisent afin de rejoindre l’appel de l’Odéon, de la colline, du TNP et de l’ensemble des lieux culturels actuellement occupés.

Une assemblée générale est organisée ce vendredi 19 mars 2021 à 14h00 au Théâtre d’Angoulême. Les citoyens et acteurs de la vie culturelle en Charente sont invités à y participer.

Cet appel est actuellement partagé sur les réseaux sociaux, le voici :

Qui ferme les théâtres éteint le feu qui éclaire pour ne plus laisser resplendir que le feu qui incendie !

Victor Hugo – Secours aux théâtres – 17 juillet 1848

Nous avons fait un rêve…

Celui de nous réunir tous secteurs confondus et de lutter contre l’obscurantisme et le silence qui nous est imposé depuis un an.

Travail, consomme et tais-toi !

Ce n’est pas la société dont nous rêvons et encore moins celle dont nous avons besoin.

Culture méprisée, système de santé piétiné, éducation négligée, étudiants abandonnés, précaires sacrifiés, tourisme bazardé, restauration délaissée…

Nous ne pouvons plus laisser ce gouvernement anéantir ce qui fait la richesse et la diversité de notre culture.

Nous lançons un appel à nous réunir afin de nous organiser pour l’occupation des lieux le

Vendredi 19 mars 2021 à 14h00 au Théâtre d’Angoulême

Nous rejoignons l’appel de l’Odéon, de la colline, du TNP et de l’ensemble des lieux culturels occupés.

Nous nous associons à leurs revendications, à savoir :

  • La prolongation et l’élargissement de l’année blanche
  • Le retrait de la réforme de l’assurance chômage
  • La réouverture des lieux culturels
  • Un plan de financement massif de soutien à l’emploi dans le secteur culturel notamment pour l’insertion professionnel des étudiants
  • Un accès aux droits essentiels que sont les congés maternité et maladie pour les intermittents.

Les intermittents du spectacle de la Charente

A lire également